La Compagnie Le Mataf défend la pluridisciplinarité et la création pour l'espace public et/ou commun.

La Compagnie Le Mataf est née sur la mer lors du projet Armada 2013 portée par la FAAAC ( Fabrique Alternative Autogérée  des Arts  et de la Création ).
Clément Demaumont, danseur et Julien Brunet, marin jongleur en reconversion, se rencontrent au milieu des 11 voiliers qui constituent ce festival itinérant autour de la Corse et de la Sardaigne.

Revenus à terre, ils décident de se lancer dans une création autour de l’attente. Ainsi, 1.0 se construit et sera tournée, entre autre, sur le Festival La Dérive qui se déplacera le long de la Loire durant le mois de septembre 2014. Cette première création, qui a donné à la compagnie la couleur de l’improvisation et de la création InSitu, est toujours en mouvement et évolue au rythme de la compagnie.

En 2015, l’envie de créer un entresort pour une personne habite les pensées du Mataf. C’est ainsi que nous créons Le Boudoir, lecture dansée pour espace incongru. Avec ce spectacle, nous confirmons l’envie de créer à une échelle humaine, au plus près du public que nous décidons d’ailleurs d’appeler témoin pour lui rendre sa place juste, pour parler d’un public au regard actif, pour affirmer l’impact direct qu’a cette personne sur notre improvisation et la place qu’il ou elle prend dans la construction de notre dramaturgie.

 

En 2016, Le Mataf décide d’ancrer son travail sur le territoire de l’Indre à travers des ateliers, des laboratoires de recherche, des évènements et des temps de créations. Nous nous lançons ainsi dans un travail de monstration de la jeune création contemporaine, en incluant des spectacles engagés dans des formes d’écritures nouvelles à des événements populaires et conviviaux en milieu rural. De cette recherche né le festival La Ruée.

 

En 2018, Le Mataf se lance sur sa première forme écrite. Nous emmènerons nos témoins dans l’aventure de la rencontre grâce à un dispositif scénique et dramaturgique invitant à poser le regard sur les choses qui nous rassemblent. Pour l’instant ce spectacle se nomme Le Rouge.
En parallèle naît À L’Abordage, hybride mêlant l’improvisation, l’éveil et l’action culturelle, où nous partons à la rencontre des plus jeunes, dans leur espace de classe, pour leur présenter notre façon de concevoir l’art et les inviter à mettre des mots sur leurs impressions.

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now